Outre les particuliers, les entreprises ont, elles aussi, une très bonne carte à jouer avec la mise en place des compteurs intelligents Linky pour l’électricité, et GazPar pour le gaz. Équilibre de la consommation au quotidien et factures sur une base réelle sont les deux principaux avantages de ces compteurs nouvelle génération. Tout cela reposant sur le même principe d’efficacité énergétique et donc d’économies.

Le déploiement de Linky chez les professionnels

En France le déploiement progressif du compteur Linky – que ce soit dans les entreprises ou chez les particuliers – se fait par zones géographiques et doit s’achever en 2021. Que ce soit pour les petites entreprises qui ont souscrit un contrat d’électricité inférieur ou égal à 36 kVA ou pour les structures très importantes, les compteurs seront installés gratuitement par un prestataire agréé par Enedis.

Les entreprises sont prévenues 1 mois avant l’installation du compteur. Celle-ci ne dure que 30 minutes et nécessite une coupure électrique uniquement pendant ce laps de temps.

GazPar, le compteur intelligent pour le gaz

Moins connu que son équivalent en électricité, le compteur intelligent GazPar fonctionne de la même manière – à quelques détails techniques près – pour calculer la consommation de gaz de l’entreprise. L’appareil envoie les informations deux fois par jour automatiquement au serveur de GRDF, lequel les transmet une fois par mois seulement au fournisseur d’énergie afin que celui-ci puisse facturer la consommation sur une base réelle.

Après un démarrage test des installations en 2016, la mise en service de GazPar s’est faite à grande échelle en 2017 et se répartira sur le territoire au fur et à mesure, de sorte à former un maillage complet à horizon 2022. Comme pour Linky, la pose du compteur est entièrement gratuite et réalisée par des partenaires de GRDF choisis après un appel d’offres.

La communication des données

  • Linky via la technologie CPL

Pour envoyer les informations aux fournisseurs d’énergie, les nouveaux compteurs intelligents Linky utilisent la technologie CPL ( = courant porteur en ligne) de communication des données. Ce système très ancien permet dans une habitation, un immeuble, une entreprise ou à l’échelle d’un quartier, de faire transiter des informations numériques – telles que la consommation d’électricité – à travers le réseau électrique et cela par le biais d’une consommation très faible.

Ce système ne nécessite donc aucun câblage supplémentaire et, contrairement à certaines légendes, n’entraîne pas un courant magnétique autour de lui. La domotique la plus ancienne, comme les volets roulants, l’utilise depuis longtemps. Les données sont quant à elles cryptées tout au long de leur circuit.

  • GazPar par ondes radio

La communication du système GazPar ne passe pas, par définition, par le réseau électrique comme le compteur Linky. Pour le gaz, ce sont les ondes radio qui permettent de transmettre les données en moins d’une seconde. Celles-ci sont également cryptées jusqu’à leur arrivée dans le système d’information de GRDF qui les traite.

La volonté d’un smart-grid à l’échelle européenne…

Dès 2009, une directive européenne a prévu l’installation de compteurs communicants d’énergie dans les pays membres, de sorte à équiper au moins 80% du territoire d’ici 2020. En 2012, l’Europe est allée plus loin dans ses prérogatives d’efficacité énergétique, visant la création d’un véritable réseau électrique intelligent et harmonisé sur tout le territoire européen pour une meilleure gestion des besoins.

… mais une réalité encore contrastée

Dans l’ensemble de l’Union Européenne, les règles communes de modernisation dans le domaine de l’énergie avancent donc mais se cognent à des disparités étonnantes à première vue. En effet, la France, si elle fait actuellement les efforts nécessaires, reste encore loin derrière ses voisins. C’est aussi le cas, en plus spectaculaire, de l’Allemagne, qui a même renoncé à sa généralisation en 2015, en privilégiant seulement les consommateurs importants, alors que le pays est justement le plus gros consommateur d’électricité en Europe…

À l’inverse de l’Italie et de la Suède qui en tirent déjà de nombreux bénéfices, notamment pour les entreprises, avec un déploiement des compteurs intelligents sur 100% de leur territoire respectif, depuis 2011 pour le premier et 2009 pour le second !

En France, les entreprises déjà équipées en compteurs intelligents Linky et GazPar n’ont pas du tout eu les mêmes craintes que les particuliers et se sont appropriées cette nouvelle manière de gérer leur consommation au jour le jour.

D’autres y ajoutent par ailleurs un système intelligent global qui permet, là aussi, de gérer sa consommation, directement en ligne ou sur une application, mais aussi de détecter les postes énergivores, les pertes inutiles, et de mieux répartir l’énergie en fonction de la présence ou des moments de la journée.

Pour cela, elles se tournent vers des entreprises spécialisées dans la performance énergétique qui leur proposent, clé en main, une somme d’outils personnalisés de gestion de l’énergie. Ceux-ci permettent d’avoir un suivi constant des consommations énergétiques sur tous les types de flux (électricité, gaz, mais aussi eau, fioul et chauffage urbain) et de les comparer avec des fichiers de gestion, par exemple pour connaître l’énergie consommée en fonction de la météo.

Loin des craintes infondées qu’ils génèrent pour une partie du public, les compteurs intelligents sont au contraire un formidable moyen de gérer sa consommation énergétique et d’en être pleinement responsable. Les entreprises, des petites structures aux grands groupes, y trouvent un premier levier d’efficacité énergétique grâce à un outil connecté, lequel peut être enrichi par un système complet et sur-mesure de maîtrise de la consommation.