La transition énergétique (ou écologique) est un terme généraliste dont on ne sait pas s’il est déjà concret ou non. Elle a pourtant bel et bien commencé, et ne peut évidemment que se poursuivre alors que le dérèglement climatique se fait lui, de plus en plus concret et palpable. Mais comment les entreprises et les organismes publics ou privés peuvent agir pour faire partie de cette transition ? Quelles sont leurs obligations ?

Définition de la transition énergétique

La définition de la transition énergétique est relativement simple. Il s’agit de passer de l’utilisation des énergies fossiles dont les ressources s’amenuisent, pour aller vers les énergies renouvelables qui ne souffriront pas, en principe, d’un arrêt de leurs « stocks ». Le vent, à travers l’énergie éolienne, et le soleil, grâce aux panneaux capables d’absorber ses rayons, en font partie. Mais la transition énergétique ne s’arrête pas là : c’est l’ambition d’un changement global visant à limiter la consommation d’énergie et l’effet de serre. L’efficacité énergétique est donc l’une de ses bases.

La transition énergétique inscrite dans la loi

En France, la transition énergétique est inscrite dans la loi éponyme du 17 août 2015 « relative à la transition énergétique pour la croissance verte ». Elle vise également à renforcer l’indépendance de la France face à ses besoins énergétiques.

Plus ambitieuse encore, la loi énergie climat actuellement discutée au parlement, a pour objectif d’abaisser de 40% la consommation d’énergies fossiles d’ici à 2030. Tout comme celui d’atteindre la « neutralité carbone » d’ici 2050, soit le fait de ne pas produire plus de gaz à effet de serre que les sols français sont capables d’en absorber. La loi prévoit aussi de fermer 14 réacteurs nucléaires d’ici 2035 et les dernières centrales à charbon à l’horizon 2022, autant dire demain.

Quelles sont les démarches des entreprises dans la transition énergétique ?

Les entreprises bénéficient de nombreux leviers, en termes de normes, d’outils, et ont des obligations en fonction de leur taille et de leur chiffre d’affaires. Mais toutes, ainsi que les organismes publics, peuvent se lancer dans une démarche éco-responsable visant à limiter leur consommation et leurs émissions de gaz à effet de serre.

Ils peuvent pour cela mettre en place un audit énergétique, afin de connaître précisément leur consommation. Tout comme les postes énergivores, les gaspillages et les surconsommations en général. Rappelons d’ailleurs que l’audit énergétique est obligatoire pour les grandes entreprises. Les plus petites structures peuvent néanmoins se lancer dans cette démarche à travers des solutions plus adaptées, comme l’audit 100% digital à distance dans un premier temps, qui permet de poser les premières pierres à une transition énergétique à l’échelle de l’entreprise.

La politique RSE des entreprises (obligatoire pour un certain nombre d’entre elles) est elle aussi un outil de transition énergétique. Puisqu’il est question d’agir sur leur impact, à la fois sur l’environnement et la société, baisser leur consommation et limiter leurs émissions de gaz à effet de serre sont une priorité.

D’autres démarches, cette fois non-obligatoires d’une manière générale, permettent de faire le premier pas dans des actions concrètes d’économies d’énergie. C’est le cas de la norme ISO 50001, une certification prouvant que vous avez réalisé les actions nécessaires et que votre consommation a véritablement baissé. Cette norme donne un cadre qu’il faut adapter à sa propre structure, elle ne fournit donc pas de chiffres à atteindre, mais permet de mettre en place les bonnes mesures.

Quelles sont les subventions accordées aux entreprises dans la transition énergétique ?

 

  • L’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie) est le premier interlocuteur des entreprises pour financer leur transition énergétique. Pour cela, il faut directement contacter l’ADEME afin de lui présenter son projet ; ou bien se porter candidat à divers appels à projets, lesquels concernent principalement les collectivités territoriales.
  • Les autres aides sont variées et concernent à la fois les grandes entreprises et les PME. Chacune peut par exemple avoir droit aux certificats d’économie d’énergie (CEE). Dans les faits, il s’agit pour elles de s’associer à des vendeurs d’énergie de sorte à pouvoir financer un projet de transition énergétique. Mais, comme le précise l’ADEME, ces aides et les CEE ne sont pas cumulables, il faut donc faire un choix.
  • Les TPE et PME peuvent par ailleurs bénéficier d’un prêt de BPI France, qui est lui cumulable avec les CEE. Pour y avoir droit, il faut que sa situation financière soit bonne et que l’entreprise ait au moins 3 ans d’existence.

Quelles sont les actions rapides à mener pour entamer une démarche de transition ?

Si la transition énergétique semble être un concept vaste, elle concerne pourtant chacun d’entre nous et a fortiori les entreprises, ainsi que les structures publiques ou privées en général. Pour se lancer dans cette démarche qui devient sinon obligatoire, au moins indispensable, il n’est pas nécessaire d’avoir des budgets extravagants et de mettre en place des travaux pharaoniques.

Dans certaines circonstances, et plus précisément pour démarrer cette transition, il peut simplement s’agir de s’investir dans la baisse de sa consommation énergétique. De sorte à la comprendre et à trouver des alternatives. Pour cela, après un audit, même à distance, vous pouvez mettre en place des outils de performance énergétique. Cela se traduit notamment par des objets connectés (IoT) qui mesurent votre consommation et qui vous alertent, et d’un tableau de bord en ligne vous expliquant clairement votre consommation et les pistes d’économies.

Dès ce premier pas, vous pouvez être accompagné par un manager de l’énergie (ou energy manager). Si vous n’avez pas la possibilité de confier ce poste à une personne en particulier, vous pouvez faire appel à une entreprise extérieure. Celle-ci vous fournit alors les services d’une personne dédiée au management de l’énergie, qui vous aide dès le début et dans la suite de votre transition énergétique.

 

La transition énergétique est un défi à l’échelle de la France et à l’échelle du monde. Étant donné que tout commence par des actions particulières pour baisser la consommation et l’émission des gaz à effet de serre, votre rôle et celui de votre entreprise sont eux aussi importants. Débuter par la mise en place d’outils simples et néanmoins efficaces, lesquels vous permettent un retour sur investissement rapide, est un excellent début !