Guide de l’efficacité énergétique

Guide de l’efficacité énergétique

Définition de l’efficacité énergétique

L’efficacité énergétique – ou performance énergétique – est un des premiers buts du développement durable. Il s’agit pour les entreprises, les services publics, les habitations, les modes de transport et tous les objets, d’utiliser moins d’énergie. Des états au plus petit appareil électrique, l’efficacité énergétique est un objectif à atteindre. Et cela, tout en conservant la même performance, le même confort. Autrement dit, pour le même résultat, l’énergie nécessaire est moindre.

Parvenir à l’efficacité énergétique requiert un ensemble d’actions concrètes, et concertées, qui vont du matériel à l’action humaine. Elles passent notamment par le choix d’offres et de services spécifiques à l’efficacité énergétique. Des solutions simples et abordables, en fonction de ses besoins.

L’efficacité énergétique est aujourd’hui indispensable pour tous les appareils et tous les systèmes nécessitant l’utilisation d’une énergie fossile. Dans les bâtiments tertiaires, dans les lieux de service public, trouver des solutions pour diminuer dans l’immédiat et à plus long terme sa consommation, est fondamental.  

 

Qu’est-ce que l’efficacité énergétique ?

Dans son ensemble, l’efficacité énergétique est tout ce qui permet de diminuer la consommation énergétique. Et cela, tout en gardant le même niveau de satisfaction. Pour y parvenir, il faut donc trouver des réponses techniques qui concernent à la fois les infrastructures et leur utilisation. Il existe ainsi des solutions d’efficacité énergétique passives, actives et liées aux utilisateurs.

Solutions d’efficacité énergétique passives

L’efficacité énergétique passive concerne la structure même des bâtiments. Ici, le terme passif signifie que les bases ont été posées dans la construction de l’infrastructure pour une meilleure utilisation des énergies. De même, les travaux importants de rénovation qui prennent en compte ces aspects, constituent un mode de performance énergétique passive.

Aujourd’hui, toutes les constructions neuves répondent à des normes environnementales afin de diminuer la consommation d’énergie. Imperméabilité à l’air, isolation, apport de lumière extérieure, les architectes et les constructeurs intègrent déjà des solutions. Il est également possible d’aller au-delà des normes actuelles. Et ce, pour diminuer encore plus la consommation et pour anticiper les prochaines directives. C’est le cas, notamment, de la certification HQE (Haute Qualité Environnementale).

Solutions d’efficacité énergétique actives

Si l’efficacité énergétique passive a pour objet la structure, l’efficacité énergétique active concerne, quant à elle, tout ce qui est possible de réaliser à l’intérieur de la structure. Il s’agit donc de trouver des solutions adaptées en fonction du bâtiment. Lesquelles sont complémentaires à la construction si celle-ci est déjà performante, ou apportent des améliorations si cela n’est pas le cas.

Cela passe notamment, dans les entreprises et les infrastructures,par la gestion technique du bâtiment (GTB). Soit un système informatique qui permet de superviser la consommation d’électricité, d’eau, au travers du chauffage, de la climatisation, de la ventilation, de l’éclairage des pièces, etc. Ce qui passe aujourd’hui par des solutions connectées (l’Internet des objets), telles que des compteurs et des thermostats intelligents, des systèmes d’alertes en cas de panne ou de danger. Des informations qui se retrouvent sur un tableau de bord adapté à chaque entreprise ou structure.

Comportement des utilisateurs

Si l’efficacité énergétique passe par des installations et des machines, elle concerne aussi les utilisateurs des bâtiments, notamment du secteur tertiaire. Lesquels doivent, par exemple :

  • Faire moins de déchets, moins d’impressions et de photocopies inutiles ;
  • Utiliser moins d’eau ;
  • Supprimer les gobelets en plastique ;
  • Ne pas laisser les bureaux allumés quand il n’y a personne ;
  • Éteindre son ordinateur le soir ;

Ces actions doivent provenir d’une politique interne à l’entreprise de développement durable. Notamment pour les bureaux qui restent allumés la nuit quand il n’y a personne, une situation qui n’est pas toujours le fait des employés.

Il s’agit aussi pour les entreprises de mettre à disposition du matériel et des outils de travail en général moins gourmands en énergie. Comme pour les particuliers, la consommation énergétique des objets se matérialise à travers l’infographie de A (excellente efficacité énergétique) à G (très mauvaise).

En fonction des bâtiments, de leur ancienneté, ces actions, passives ou actives, peuvent se faire de manière combinée.

 

Quelle offre d’efficacité énergétique faut-il choisir ?

Des offres pour chaque type d’entreprise ou d’organisation

Réaliser des travaux d’aménagement ou l’installation de nouvelles machines entraîne des frais inenvisageables pour certaines entreprises. Les PME, PMI, n’ont pas toutes les moyens de se lancer dans de tels investissements. Mais pour elles, comme pour les grandes entreprises, il existe des offres spécifiques qui répondent à leurs besoins en matière d’économies d’énergie.

Des solutions utilisables tout de suite

Ainsi, avant d’envisager de choisir une solution ou une autre, il faut établir un bilan énergétique. Celui-ci peut avoir un coût. Néanmoins, grâce à une solution digitale qui permet un audit énergétique à distance, vous pouvez savoir rapidement quels sont les postes énergivores à améliorer, pour un tarif accessible.

C’est à partir de ces résultats, issus de l’analyse de données, que l’entreprise que vous choisissez peut vous fournir les outils nécessaires. Il s’agit notamment de :

  • l’installation d’objets connectés qui repèrent les fuites ou les pannes ;
  • capteurs qui repèrent la présence dans les pièces pour régler l’éclairage ou le chauffage ;
  • solutions de production locale d’énergie ou d’autoconsommation, notamment à travers les panneaux solaires, pour transformer ses locaux en bâtiment positif.

Tout cela est alors accompagné d’un suivi en temps réel. Ces solutions, faites de données, sont par ailleurs très utiles pour votre reporting RSE si vous vous lancez dans cette démarche. Chaque action menée est en effet un des rouages de l’efficacité énergétique.

Celle-ci entraîne quatre avantages, d’où en découlent d’autres :

  • Réaliser des économies en utilisant moins d’énergie ;
  • Diminuer son impact sur l’environnement ;
  • Valoriser ses bâtiments ;
  • Améliorer son image (pour ses clients, ses prospects, ses actionnaires, et ses futurs collaborateurs) par son action dans le développement durable ;

Ces quatre axes étant directement liés à la compétitivité des entreprises.

Pour quel retour sur investissement ? Retrouvez notre livre blanc pour faire rimer efficacité énergétique avec ROI !

L’efficacité énergétique est essentielle parce qu’il n’est plus possible d’utiliser autant d’énergie pour faire fonctionner son activité. Les leviers en matière d’économies, de fin du gaspillage, sont nombreux et ne vont pas à l’encontre du confort de vie, d’utilisation, de la productivité et de la qualité du travail. États, entreprises, particuliers, dans toutes les actions menées au quotidien et à long terme, l’efficacité énergétique doit devenir une préoccupation constante.